Le Surdoué (2)

Le Surdoué (2)

Cerveau haut potentiel

Atypiques à bien des égards, les adultes à haut potentiel font face à des problématiques particulières.

Ils sont par essence en constant décalage, ce qui peut être interprété par des professionnels comme des troubles du comportement et entraîner des diagnostics qui n’ont en fait aucune réalité. Les adultes à haut potentiel ressentent tout avec excès, sensations, pensées, stimulations, sentiments, énergie… Ces excès prendront la route que la cellule familiale aura ouverte, si cette dernière a été initiatrice de la curiosité, la tolérance, la stimulation, en bref une famille qui donne les outils à ses enfants pour qu’ils s’autorisent à exister, l’adulte à haut potentiel aura un rapport au monde plus équilibré. A l’inverse, si la famille n’a pas apporté les outils, si elle a été pathogène, l’énergie devient une force interne destructrice, elle se transforme en anxiété ou symptômes pseudo-obsessionnels, la pensée se disperse, cette particularité de la pensée en arborescence spécifique au surdoué ne se polarise pas sur les priorités et devient confuse voire douloureuse.

Il est fréquent de retrouver chez les adultes à haut potentiel des conduites addictives, à des produits, comportementales (alimentaire…), internet, ou encore de rêver sa vie, ces addictions viennent toutes pour permettre aux surdoués de se vider la tête face à une impossible canalisation de la pensée. C’est alors que peuvent être posé des diagnostics faussés par l’absence de l’identification du haut potentiel.

Jeanne Siaud Facchin

Il importe, si l’on se pose la question, de faire un test qui autorise à signifier dans un sens ou dans l’autre ce qu’il en est pour la personne présente, en effet il importe de ne pas “accorder” un statut à un sujet à haut potentiel qui ne sait pas, il s’accrochera à ce diagnostic avec tous les risques que cela comporte dans la construction de sa propre histoire.

Il est donc de première importance de reconnaître le Potentiel. Le savoir existant et assumer cette différence, se l’approprier. Comprendre comment fonctionne l’adulte à haut potentiel, arriver à canaliser son intelligence et son énergie pour sortir des obsessions, arriver à trouver le sommeil sans que ce ne soit un temps de difficultés en ayant la tête pleine de pensées envahissantes. Choisir le chemin du plaisir que l’on a, à utiliser son système psychique, sortir de la pensée torturée pour aller vers la pensée créative.

Savoir s’accorder un regard bienveillant, et ne pas se juger comme incapable, remettre en route un cursus, un projet professionnel, un projet artistique…

Etre dans la reconnaissance de sa différence, non plus comme une pathologie à guérir mais un fonctionnement qui autorise à utiliser le potentiel comme une ouverture vers un projet de vie, une mise en place qui autorise à choisir et ne plus subir.

Connexion cerveau surdoué

Les adultes à haut potentiel, ont tous les moyens pour réussir ce qu’ils entreprennent, mais il est impératif de se sentir motivé, acteur de son existence, oser aller explorer des territoires qu’ils pensent ne pas être pour eux. Découvrir combien ce qui peut, à l’origine être vécu comme un handicap, est en réalité une immense capacité qui n’attend que d’être existante.

 

Quelques diagnostics souvent posés aux adultes à haut potentiel ne le sachant pas :

 

  • L’hyperactivité,
  • La dépression,
  • La bipolarité,
  • La pensée divergente,
  • La procrastination,
  • L’instabilité,
  • L’anxiété sociale,
  • L’obsession,
  • le perfectionnisme,
  • le manque de confiance en soi…………..

 

Une réponse à to “Le Surdoué (2)”

Laisser un commentaire

La thérapie systémique c’est quoi ?
La thérapie systémique est basée sur l’interaction relationnelle dans le groupe...
La thérapie à distance, c’est possible !
Horaires de travail, vie à l'étranger, vie rurale, handicap, vous ne pouvez pas vous déplacer...
Archives du blog